Pénuries

Comme vous avez pu le constater malheureusement des fois à vos dépends, le médicament peut se trouver en rupture de stock et quelques explications s’imposent.

Comme toute industrie cotée en bourse, la pharma a pour but de générer des profits ; profits qui en Suisse permettent la prospérité des actionnaires, du pays (plus de 30% du PIB). Mais pour maximiser ces profits les pharmas optimisent la chaine de production.

Souvent une seule usine dans le monde (souvent en Chine, en Inde ) produit le principe actif du médicament et ceci pour toutes les marques. De plus pour éviter le stockage qui coute de l’argent, l’industrie travaille à flux tendu. Il suffit donc qu’un problème de qualité ou un pépin de fabrication arrive toute la chaine se bloque et ceci dans le monde entier.

Lorsqu’une spécialité vient à manquer en Suisse, elle manque aussi dans les pays européens. La France étant plus grande que la Suisse votre pharmacien réussit des fois à trouver quelques emballages mais la pénurie devient vite continentale.
Il est arrivé dans ces deux dernières années que des médicaments importants (des anti-cancereux, des antibiotiques importants, des cortisones,..) aient manqué pendant des semaines.

Les hôpitaux, les médecins, les pharmaciens ont fait leur possible pour palier au mieux ces pénuries , ne les accablez pas ils font de leur mieux dans la mesure de leurs moyens.

Notre société a fait le choix de la mondialisation ceci est une des ses conséquences.